Traitement charpente

Traitement charpente

Traitement charpente

Charpentier Couvreur Da silva Alfredo Carlos Traitement des Charpentes

Les charpentes, notamment la charpente bois, peuvent souffrir de la présence de parasites. Les insectes xylophages se nourrissent de la matière nutritive du bois et des champignons peuvent créer des dégâts importants, sans que ceux-ci ne soient forcément visibles. Un traitement en profondeur est alors nécessaire

Pourquoi traiter une charpente en bois ?

Le bois utilisé pour la charpente doit être choisi en fonction des normes EN 335-1, -2 et -3 : la charpente neuve sera ainsi protégée pour 10 ans. Mais pour une protection optimale, certaines règles sont à respecter :

  • Mise en œuvre d’essences de bois :
    • à durabilité adaptée à la classe d’emploi ;
    • pré traité par trempage ou autoclave.
  • Suppression des zones humides :
    • réparation des fuites éventuelles ;
    • infiltrations stoppées, etc.
  • Suppression des zones confinées par aération.
  • Entretien régulier.

À noter : il peut s’écouler plusieurs années avant de remarquer une charpente attaquée par des insectes ou des champignons.

Les larves creusent ainsi des galeries à l’intérieur même du bois de charpente, affaiblissant la structure jusqu’à entraîner des dégâts parfois irréversibles :

  • Ruptures mécaniques de la structure de la charpente.
  • Décalages de niveau des tuiles et autre couverture.
  • Infiltrations d’eau, etc.

Si la charpente n’a pas été traitée depuis plus de 10 ans, il est alors conseillé de la faire contrôler par une entreprise spécialisée qui peut vous proposer un diagnostic gratuit. Le professionnel identifiera :

  • le parasite concerné ;
  • le degré de développement ;
  • l’état mécanique de la charpente.

Il pourra alors proposer la solution de traitement adéquate.

Traitement charpente : les ennemis destructeurs du bois

Le bois de votre charpente peut souffrir de l’attaque de :

  • champignons lignivores ;
  • insectes et larves xylophages.

Vous trouverez dans le tableau ci-dessous un récapitulatif des principaux problèmes rencontrés :

Champignons lignivores
AppellationAspect
Mérule
  • Filament gris ressemblant à une toile d’araignée.
  • Coussinet d’aspect ouateux.
  • Après développement, le champignon prend une coloration brune avec un bord blanc.
Coniophore des caves
  • Coloration jaune clair.
  • Aspect cotonneux.
  • Prend une teinte foncée avec le temps, avec des cordons bruns très fins.
Lenzite des poutres
  • Teinte brunâtre.
  • Aspect cotonneux.
Polyphore des caves
  • Amas blanc épais.
  • Pas de cordons.
Insectes xylophages
AppellationAspectIndices de présence
Capricorne des maisons
  • Coléoptère de 8 à 25 mm.
  • Corps foncé et légèrement aplati.
  • Larve de 15 à 30 mm de couleur ivoire avec 3 paires de pattes sur le thorax.
  • Attiré par les bois résineux.
  • Trous de 8 à 10 mm environ de forme ovale.
  • Galerie visible à la surface du bois.
  • Déjections beiges.
LyctusInsecte allongé, légèrement aplati, avec une large tête et des mandibules puissantes.
  • Présence de « trous d’envol » à la surface du bois.
  • Petite sciure sur le sol.
Vrillette
  • Petit coléoptère de 8 mm environ avec de longues antennes.
  • Larve blanchâtre de 5 à 10 mm.
  • Attiré par les bois de feuillus.
  • Émet un son faible en période de reproduction.
  • Vermoulures dans les galeries creusées.
TermiteInsecte blanc jaunâtre ressemblant à une fourmi.
  • Attiré par le bois très sec.
  • Pas de sciure sur le sol mais bois vermoulu.
  • Petits trous dans le bois.

 

 

 

Traitement charpente : des solutions adaptées à chaque cas

Si, après diagnostic, votre charpente est attaquée, deux solutions s’offrent à vous :

  • La pulvérisation : uniquement pour les sections inférieures à 80 cm2. Le traitement se fait en deux couches minimum.
  • L’injection : des puits d’injection sont forés (ceux-ci doivent être profonds d’au moins les 2/3 de l’épaisseur de la pièce de bois).

Il est essentiel de travailler par étapes et de respecter certains impératifs :

  • Recherche et suppression de la zone d’humidité.
  • Mise en place d’une bonne ventilation.
  • Traitement :
    • décrépissage si nécessaire ;
    • piquage du plâtre, de l’enduit, etc. ;
    • élimination des petites pièces de bois (cales, etc.) ;
    • brûlage des murs et autres maçonneries au chalumeau ;
    • traitement par injonction ou pulvérisation ;
    • remplacement des éléments infectés.

Les traitements doivent se poursuivre sur un mètre autour de la zone infestée.

Prix du traitement de charpente

Le prix du traitement des charpentes varie en fonction :

  • de la surface à traiter ;
  • de l’accessibilité aux combles ;
  • du type de champignons/insectes qui touchent la charpente.

Cependant, il faut compter environ 2 500 € pour réaliser le traitement complet de votre charpente (voire beaucoup plus dans le cas de la mérule).

Le Capricorne

charpentier-couvreur-traitement-charpente-traitement-des-charpentescharpentier-couvreur-traitement-charpente-traitement-des-charpentes

Capricorne adulte.

Larve du capricorne.

Types de bois attaqués

Charpentes, huisseries, solives, lambourdes, planchers.

  • principalement : en bois résineux,
  • parfois : en peuplier,
  • rarement : en hêtre ou en chêne.

Symptômes de l’attaque

  • Trous de sortie de l’insecte adulte de forme ovale, longueur 6 mm, largeur 3 mm,
  • boursouflures à la surface du bois,
  • en éliminant une fine pellicule à la surface du bois : nombreuses galeries remplies de sciure,
  • insectes morts dans les locaux infectés,
  • bruit de grignotement des larves,
  • affaissement anormal du bois,
  • farine de bois sous les pièces attaquées.

charpentier-couvreur-traitement-charpente-traitement-des-charpentes

Coupe dans le bois attaqué par le capricorne.

Aspect de la sciure

Fine, généralement claire, fortement tassée.

Aspect de la larve

Gros vers blanc, poilu avec la partie antérieure élargie et aplatie, et mandibules brun sombre visibles à l’avant de la tête.

Cycle larvaire : 3 à 10 ans.

Aspect de l’insecte parfait

Gris noir à brun, long et aplati, pourvu de longues élytres cachant les ailes, il présente deux protubérances sur la face dorsale du thorax.

Ses antennes sont plus courtes que le corps.

Taille : 10 à 20 mm.

Le Lyctus

charpentier-couvreur-traitement-charpente-traitement-des-charpentescharpentier-couvreur-traitement-charpente-traitement-des-charpentes

Lyctus adulte.

Larve du Lyctus.

Types de bois attaqués

Parquets, lambourdes, escaliers, menuiseries, meubles.

Uniquement dans les essences feuillues comme le chêne, le châtaignier, le frêne, l’érable, le cerisier, …, et les bois tropicaux, en général assez récemment mis en œuvre.

Symptômes de l’attaque

  • Trous de sortie de l’insecte adulte de forme ronde ou légèrement ovale, Ø 1 à 1,5 mm,
  • nombreux trous de sortie en cas d’attaque importante,
  • beaucoup d’insectes morts dans les locaux infestés, durant la période de mai à septembre,
  • poussière de bois près ou sous les trous de sortie,
  • pas de bruit.

charpentier-couvreur-traitement-charpente-traitement-des-charpentes

Bois attaqué par le Lyctus.

Aspect de la sciure

Farine impalpable.

Aspect de la larve

Petit ver blanchâtre, mou, en forme de virgule, non poilu, avec une tête de consistance cornée.

Cycle larvaire : 6 à 12 mois.

Aspect de l’insecte parfait

Roux à brun, dur sous l’ongle, ayant un corps allongé en forme de cylindre.

La tête est visible.
Les antennes sont terminées par des petites masses en boule.
Taille : 3 à 6 mm.

La petite vrillette

 

charpentier-couvreur-traitement-charpente-traitement-des-charpentes
charpentier-couvreur-traitement-charpente-traitement-des-charpentes

Petite vrillette adulte.

Larve de petite vrillette.

Types de bois attaqués

Vieux meubles, menuiseries, planchers, escaliers, vieux parquets.

Dans les bois de toutes les essences, surtout s’ils sont vieux et secs.

Symptômes de l’attaque

  • Trous de sortie très nombreux, ø 2 à 3 mm,
  • perte totale de la résistance mécanique du bois, lors d’attaques importantes,
  • bois ayant l’aspect et la consistance du biscuit,
  • décrochage mécanique de la pellicule extérieure longtemps respectée.

charpentier-couvreur-traitement-charpente-traitement-des-charpentes

Bois attaqué par la petite vrillette.

Aspect de la sciure

Assez grossière, non tassée dans les galeries.

Aspect de la larve

Petit ver blanc nu en forme de virgule, plus poilu que la larve du Lyctus, s’en distinguant par le dernier élément du corps plus gros que les autres.

Cycle larvaire : 1 à 3 ans

Aspect de l’insecte parfait

Roux à brun, dur sous l’ongle, plus trapu et arrondi que le Lyctus.

La tête est cachée par une sorte de capuchon (pronotum).
Les antennes sont terminées par une massue.
Taille : 2 à 4 mm.

 

La grosse vrillette

 

charpentier-couvreur-traitement-charpente-traitement-des-charpentes

Grosse vrillette adulte.

Types de bois attaqués

Charpentes, planchers, bois de gros œuvre ayant au préalable souffert d’attaque de champignons.

Dans les bois de toutes les essences

Symptômes de l’attaque

  • Trous de sortie ø 4 à 5 mm,
  • bois ayant l’aspect et la consistance du biscuit,
  • décrochage mécanique de la pellicule extérieure longtemps respectée,
  • bruit typique durant la période d’accouplement : coups saccadés et rythmés sur le bois tous les jours, exactement à la même heure.

Aspect de la sciure

Assez grossière, non tassée dans les galeries.

Aspect de la larve

Petit ver blanc nu en forme de virgule, plus poilu que la larve du Lyctus, s’en distinguant par le dernier élément du corps plus gros que les autres.

Cycle larvaire : 1 à 3 ans

Aspect de l’insecte parfait

Roux à brun, dur sous l’ongle, plus trapu et arrondi que le Lyctus.

La tête est cachée par une sorte de capuchon (pronotum).
Les antennes sont terminées par une massue.
Taille : 6 à 9 mm.

Post Your Comment Here

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *